Devenir chauffeur VTC : commencer par vous former

Les VTC ou véhicule de tourisme avec chauffeur offrent des services plus bénéfiques que les taxis classiques. Ils sont accessibles aux particuliers, aux professionnels et aux entreprises. Ce service est disponible 24h/24 et 7j/7. De plus, les voitures mises à disposition doivent assurer le confort des clients. Les réservations peuvent s’effectuer en ligne via la plateforme VTC. Il faut aussi noter que les chauffeurs sont obligés de suivre des formations pour pouvoir exécuter le métier de chauffeur VTC. 

Les conditions pour devenir un chauffeur VTC

La possession d’une voiture de luxe ne suffit pas pour devenir un chauffeur VTC. Ce métier est soumis à quelques conditions qu’il faudra respecter pour obtenir la carte professionnelle. Les postulants devront d’abord être majeurs et disposer d’un permis de conduire B en service depuis 3 ans. Le casier judiciaire doit être vierge et l’aptitude physique sera prise en considération. La profession exige également le suivi d’une formation chez un centre agréé. À la fin de la formation, il faudra effectuer un examen préparé et organisé par la chambre des Métiers et de l’Artisanat. Le candidat doit passer des épreuves théoriques et pratiques. Par la suite, demander une carte professionnelle auprès de la préfecture est une étape obligatoire. Pour encadrer son activité professionnelle, la création d’une structure juridique est indispensable. Le chauffeur pourra créer sa propre société de transport ou avoir un statut auto-entrepreneur. La dernière étape consiste à s’inscrire au registre des VTC. Plusieurs documents sont à joindre à la demande, notamment la carte professionnelle VTC, une assurance RC professionnelle, un extrait K-bis de l’entreprise et la carte grise du véhicule. 

Les contenus de la formation VTC

La formation VTC apprend aux chauffeurs les règles à respecter quand on est chauffeur VTC. C’est l’examen qui va valider s’il est apte à réaliser le métier ou non. La partie théorique inclut l’apprentissage de plusieurs modules. Les contenus des cours peuvent varier d’un centre de formation à un autre. Le candidat doit apprendre la sécurité routière, le droit des transports, la gestion et le développement commercial. Il suit également des cours de français, d’anglais et sur la réglementation nationale VTC. La formation va énormément aider les chauffeurs pendant les épreuves théoriques. L’examen pratique doit se faire dans les 12 mois qui suivent l’admission à la partie théorique. Le côté pratique consiste à évaluer la capacité de conduite professionnelle VTC du candidat. S’il n’obtient pas une note minimum de 12/20, il n’a pas le droit d’entamer les démarches pour l’obtention de la licence. Tous les 5 ans, tous les chauffeurs VTC sont contraints de suivre un stage de formation qui dure 14 heures. Cette formation va leur permettre de renouveler leur carte professionnelle et d’exécuter leur métier en toute légalité. 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *